C’est notre futur que nous devons vivre au présent

L’injonction la moins bien comprise est « Vivre l’instant présent« .​

Comme si cela signifiait oublier le passé et ignorer le futur, dans une posture à la fois d’espérance et de fatalisme, auréolée d’inauthentique abandon au cadeau du présent (généralement pas vécu comme un cadeau, car filtré par les lunettes du passé).​​

J’ai découvert et le vérifie avec chaque personne que j’accompagne, ce que les neurosciences et la physique quantique nous apprennent: c’est notre futur que nous devons vivre au présent.​​

D’où la cruciale importance de développer une vision claire du futur que tu veux pour ta vie.​ Sans cette vision claire, nous n’avons pas de cap. Sans cap, nous revivons le passé et craignons de ne jamais voir arriver un « futur meilleur ».​

Mais qui et quand nous apprend-on à créer une vision claire de notre futur ??????

Cette façon de vivre – sans claire vision de notre futur – est celle de :

– la passivité (attendre plutôt que créer),

– l’infantilisation (« si tu es gentille, tu seras récompensée »)

– la soumission (une force autre que nous décide de notre avenir).​

C’est cette passivité-infantilisation-soumission qui donne les révoltes auxquelles nous assistons dans le monde, qui, si elles sont salutaires par le mouvement qu’elles expriment, ne changent toujours pas le fond « du problème ».

Cette action-réaction incessante donne lieu à des améliorations, mais bien trop lentement et au prix de tant d’effets collatéraux désastreux.​

Je parle du monde, je parle aussi de ta vie, de nos vies individuelles. Car l’un est le reflet des autres, et inversement.​​

Comme tu le vois peut-être plus clairement maintenant, ta façon de vivre est sous-tendue par des croyances dont tu n’as parfois (le plus souvent) pas conscience.​

Comment, avant de me pencher sur le sujet avec l’attention et la ferveur d’une scientifique, aurais-je pu découvrir que j’ai longtemps évité d’avoir de l’argent (découverts, interdits bancaires, dettes, projets professionnels abandonnés, manque de confiance en soi, auto-sabotages divers, etc.), car j’avais enregistré dans mon coeur d’enfant que pour être une femme, une épouse et une mère ( = être aimée), je devais être dépendante et incompétente (financièrement entre autres) ?​…………..

Ces croyances se forment principalement dans l’enfance, et à la condition de les identifier et les modifier, nous en restons captifs, les laissant créer la réalité de notre vie affective, financière, physiologique et matérielle.

​Ce sujet me passionne littéralement, ayant toujours été fascinée par notre capacité individuelle à la liberté et à l’emprisonnement (maintenant tu sais pourquoi).​

Je parlerai encore de ce phénomène qui nous concerne tous et toutes, et qui, quand nous apprenons à l’utiliser à notre avantage, fait de notre vie un miracle.​​

Car il est temps de reprendre notre avenir en main !

Il nous appartient. C’est notre création qui attend nos instructions VIVANTES au quotidien.​

Pour me rejoindre sur le programme Vivre avec Abondance et approfondir tout ceci avec moi: https://www.annabelle-loubat-perceval.com/vivre%20en%20abondance/